Les Génies du marketing – Old Navy

Le monde va mal, certes. Mais s’il y a une profession bien trop décriée alors que complètement irresponsable dans tous les sens du terme, ce sont les marketeurs/communicants/publicitaires et autres dresseurs d’otaries professionnels. Ras le bol de Naomi Klein et tous les autres « brand haters ». Pour leur rendre justice, Girlshood essaiera ici d’honorer leur talent aussi souvent que faire se peut.

Encore une fois, ce post commence par la mise en lumière d’une prise de position fort louable de la part de nos génies adorés. Il était une fois une chaîne de vêtements branchouille, Old Navy, marque qui se voulait proposer de la « mode pour les gens ». Décidant peut-être de coller à une réalité démo-culturelle de plus en plus prégnante, Old Navy eut, le 29 avril dernier, le bon ton de choisir une famille métisse pour représenter sa campagne ThankYouEvent. Les couples « interraciaux » sont un standard déjà utilisé dans le monde de la pub (merci Diesel), mais les familles interraciales présentant une progéniture explicitement issue de leur union est chose encore assez rare. Progressisme de la marque ou opportunisme économique? Présentement n’est pas la question.

tumblr_mmd5wiyMiw1s5mujoo1_400 (1)

Comme toute belle histoire, il fallut que ça capote. C’est sur Twitter – terreau boueux fort apprécié des trolls et autres répugnantes bestioles en tout genre – que le conte de fée se mua petit à petit en cauchemar nauséabond à vous faire régurgiter votre café matinal. Les posts d’Old Navy ne génèrent en général que peu d’engagement. À la 50aine de réactions habituelles, le tweet présentant notre famille « citoyens du soleil » répondit par 4,9k retweet et 14k likes. Là, vous vous dites : « C’est le CM qui doit être content ». Nous n’en sommes pas certaines : d’après nous, il est actuellement sous prozac – acheté grâce à sa potentielle prime, au vue des chiffres SEO -.

large

Pas besoin d’avoir intégré X pour savoir que les réseaux sociaux ont offert une plateforme d’expression à des individus qui normalement réservaient leur diarrhée verbale au salon familial ou au PMU du coin. Il n’a donc pas fallu longtemps avant que la photo en question retienne l’attention de personnes peu en accord avec le métissage et autres fumisteries de gauchos-illuminati-sionistes inventés dans le seul but de pourrir l’existence de la race pure : florilège (honnêtement, certains nous paraissaient tellement gros que nous avons cru à des démonstrations de gaudriole (notre genre de blague avec un énorme coup dans le nez). Mais a priori non, those people are real).

u8lvy3km3mjcplmf2odn (1)

kolhvbyzktlktpd2sok2 (1)lnqs8yetfv2zbnaglz69 (1)

ddt9u85p8mdcleii6qku

nb : un tweet décrivant les enfants métisses comme « mystery meat » a été malheureusement effacé. Mais arrêtons-nous ici, c’est déjà bien assez pour repeindre l’open space couleur vomi.

mOrwAT8

White « Geocide ». Anti-White propaganda. Miscegenation. Oui nous sommes a priori en 2016, oui vous avez bien lu (la vraie question étant : comment des habitants du 11ème siècle sont-ils parvenus à voyager dans le temps et apprendre à utiliser Twitter ?). Bien. Sur ce dernier sujet, nous nous permettrons néanmoins une petite remarque à l’encontre de nos scientifiques en herbe semblant avoir tout piné à l’eugénisme : si A/ la consanguinité est un facteur de dévaluation génétique (et donc « d’abâtardissement de la race » pour utiliser un vocabulaire ami); et B/ il y a a priori peu de chance pour que les parents d’un enfant métisse soient frères et sœurs ; alors C/ tirez-en les conclusions qui s’imposent sur la corrélation entre métissage et amélioration de l’espèce. Et bonus D/ au sujet des parents non frères et sœurs, êtes-vous certains de pouvoir en dire autant ?

kmSrQ

PS : pour finir sur une note positive (outre le magistral coup de pub de notre petit génie du marketing), une campagne de contre-trolling où des couples et familles « interraciaux » postent leur photo sous le tweet incriminé a été lancée . Love Always Wins. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *