Lettre à ma peau

Flickr - CC - sendmeadrift

Être bien dans sa peau, bien plus facile à dire qu’à faire. Surtout quand on vise cet objectif en continuant de gratter, torturer, saigner sa peau, la seule qu’on a finalement. Bruna prend les devants, et si pour être bien dans sa peau il fallait commencer par l’aimer, sa peau? 

Chère peau,

Puisque apparemment nous sommes condamnées à vivre ensemble, je prends les devants pour t’écrire cette lettre de paix, comme une trêve, un drapeau blanc, une main tendue, prends le comme tu voudras. Il fallait bien qu’une de nous deux fasse le premier pas et il semblerait que toi, pour la réconciliation, tu ne feras rien.

Tu sais, j’en ai assez de nos disputes, de nos désaccords, de tout ce qu’on fait pour emmerder l’autre. Depuis quelques temps j’en ai marre de te sentir sur mes épaules comme un lourd manteau, assez de te maltraiter, de te gratter, te ronger, t’épiler, te ligoter dans des jeans trop serrés, te triturer tes points noirs et t’étaler des produits, te farder, assez de vouloir te modifier, pour que tu ressembles à autre chose qu’à toi, assez de vouloir t’enlever comme on ôte un vêtement.

Je serai bien dans ma peau

J’ai donc décidé de t’accepter, comme ça, en bloc. Puisque de toute façon tu te rebelles sans cesse contre moi, je préfère désamorcer le conflit et te donner raison. J’aimerais que l’on fasse des compromis, des concessions, et que l’on s’entende bien, toi et moi. Je te propose que l’on soit amies. Comme des amies, parfois nous nous disputerons, nous ne serons pas d’accord, mais nous parviendrons toujours à la réconciliation, parce qu’on aura envie de comprendre l’autre. Promis, j’arrêterai de t’engoncer dans des vêtements trop petits, de te gratter les plaques d’eczéma jusqu’à saigner, de te mordiller au bout de mes doigts. Je t’accorderai des moments de détente, des massages, des bains chauds avec des huiles essentielles, te lover dans du beurre de karité, ou te frotter sous les draps contre une autre peau dans la chaleur et la sueur.

Tu es pile poil à ma taille

En échange, j’attends de toi quelques efforts. Que tu me tires moins aux encoignures dans le vent d’hiver. Que tes poils repoussent moins vite, pour que je t’épile moins souvent. Et surtout, que tu arrêtes avec ta manie du bouton d’acné en plein sur le nez la veille d’un date.

Chère peau, j’ai confiance en nous. Nous avons connu des temps difficiles, nous nous sommes déchirées, éraflées l’une l’autre, mais je n’ai plus envie de tout ça. J’ai plus d’énergie. Je t’aime, ma peau, avec ta cellulite, tes boutons, tes poils incarnés. Tu es confortable finalement. Et je suis sûre que très bientôt, on dira de moi que je suis bien dans ma peau. Que je suis bien avec ma peau. On y arrivera, toi et moi, à être bien ensemble. Tu es pile poil à ma taille.

Dermiquement tienne,

B.