Guide pour envoyer chier votre famille pendant le repas de Noël

Qui dit bientôt Noël, dit bientôt repas de famille. Qui dit bientôt repas de famille, dit bientôt discussions politico-stupides menées par un tonton Bernard passablement aviné, sourires crispés lorsque vos cousins vous imposeront leurs rejetons nouvellement nés, questions embarrassantes sur votre vie de couple/professionnelle décousues… Tout le monde n’a pas la chance d’être un autiste capable de s’enfuir dans son monde intérieur – et même les capacités de ces personnes seraient mises à mal devant l’insistance monomaniaque de tante Jeanne qui voudrait vraiment savoir quand est-ce que vous ramènerez un mec décent, parce l’horloge biologique tourne -. Autant mettre à profits ces années d’expérience de repas au sein d’une famille nombreuse à tendance dysfonctionnelle: grâce aux retours zélés de notre fam, nous vous avons concocté un précis des petites phrases pour bien envoyer chier votre smala durant les fêtes. Florilège:

Votre beau-père:

Malheureusement pour eux, les beaux-parents ont une fâcheuse tendance à prendre un peu trop la confiance pendant le repas de Noël. Grisé par l’alcool, les compliments de grand-mère (bien contente que votre mère ait retrouvé quelqu’un à 45 ans passés), le bourbon en tête à tête avec grand-père narrant ses folles aventures durant la sacro-sainte croisade d’Algérie, beau papa tendra à oublier que vous ne faîtes que tolérer sa présence (votre mère vous a soudoyé), et s’octroiera la hardiesse non seulement de s’exprimer, mais également de potentiellement critiquer vos choix de vie. N’hésitez pas à le remettre à sa juste place – la non-existence.

« – Tu pourrais me passer le sel ?
– …
– Tu pourrais me passer le sel ?
– Ah, tu me parlais ? Pardon, j’entendais un ensemble de borborygmes indistincts, désolée. »

– « Vous avez raison Chantal. Mais personnellement, je pense que…
– *Se tourne vers sa mère* Mère, depuis quand les Elfes de Maison ont le droit de s’exprimer ici ? »
(private joke que la victime ne comprendra sûrement pas, mais qui fera à coup sûr pouffer de rire vos frangins et qui verra même un sourire s’esquisser sur le visage énervé de votre maman)

« – Excuse-moi, mais pourquoi tu te comportes comme une gosse ?
– Excuse-moi, mais pourquoi tu te comportes comme si tu faisais partie de la famille ? »

beyonceclapback

La politique:

Vu le contexte mondial catastrophique, vous ne couperez pas aux discussions politiques. Vous pouvez soit rester en retrait, soit vous lancer dans la bataille le couteau bolchevique entre les dents. Plutôt que de subir les avis éclairés de votre cousin qui n’aime pas les arabes (il en connaît beaucoup, lui qui vit à Orange – Califat français -), du nouveau copain de votre cousine estampillé HEC – bruyant soutien de Fillon -, ou encore de la complotiste tante Jeannine qui détient les preuves irréfutables que les massacres d’Alep n’ont pas lieu, n’hésitez pas à les remettre à leur place. Quitte à ruiner Noël, faîtes-le avec les honneurs:

« – Ça va changer quand le FN sera au pouvoir, c’est moi qui vous le dit !
– Pas pour toi grand-mère. T’as pas fini tondu en 45 ? »

« – Blah blah blah…
– Et bah dis donc, je ne savais pas qu’un CAP coiffure faisait de toi une spécialiste en géopolitique »

« – Moi je suis pour l’immigration choisie, qu’ils nous envoient les meilleurs.
– Dixit la meuf qui n’a pas eu son bac »

« – Non mais économiquement soyons réalistes. Il n’y a que Fillon qui propose un programme cohérent – surtout pour gérer la question fonctionnaire. Je peux vous en parler, je l’ai étudié à Sciences Po…
– C’était quoi encore l’intitulé de ton master ? Médecin Chef des « Connards sans frontières » ? »

« – Y’a trop de réfugiés en France !!
– C’est quoi « trop » ?
– Bah… des millions quoi !
– Non. Y’en a à peine 30 000.
– Ah… Bah on est quand même un pays avec le plus de réfugiés !
– Non. C’est le Liban. La France est à des kilomètres derrière. Autre chose ? »

« – Non mais à un moment il faut arrêter d’être naïf OK ? Moi je suis dans la real politique, pas comme ces topettes de gauchistes. Le capitalisme, c’est la seule voie qui vaille, faut arrêter de se voiler la face sur la manière dont le monde fonctionne.
– T’as bien raison, va ! Tu sais ce qu’on dit de toute façon : « Au pays des enculés, les super enculés sont rois » »

Le nouveau divorce – et les nombreux mecs – de tante Jeannine:

On a tous une ou plusieurs tante Jeannine au repas des fêtes: ces personnes vous attaquant pernicieusement sur vos choix de vie, alors que les leurs sont totalement contestables – rendant la réponse à leurs persiflages d’une facilité enfantine -. Une des répliques les plus basses et efficaces à balancer à ces membres de votre famille a généralement pour sujet leurs nombreux mariages. Comme toutes insultes bêtes et méchantes, elle n’a pas besoin d’être en lien avec le sujet de discorde. L’avantage ici est que vous pouvez réutiliser exactement les même mots (dans un ordres plus ou moins différents) pour perfidement contrer toutes les attaques décochées:

« – Pourquoi tous ces tatouages ? Tu sais que tu vas les garder à vie ?
– Pas comme ton mari »

« – Et bien, je vois que ta mauvaise humeur est toujours là !
– Pas comme ton mari »

« – Ça fait pas ta troisième assiette de foi gras ?
– Ça fait pas ton troisième mari ? »

Bonus: pour les familles « ethniquement diversifiée »:

« – Alors toujours pas de copain ?
– Alors, toujours pas de papier ? » #mixedgirlproblems

Les nombreux gosses de tante Jeannine:

Conséquence logique du point précédent:

« – Tu dépenses trop d’argent dans tes comics.
– T’en dépenses pas assez pour tes enfants »

« – C’est pour quand les enfants ?
– C’est pour quand la capote ? La pilule ? La stérilisation ? »

« – Moi je ne buvais pas à 16 ans.
– Normal, on ne peut pas boire enceinte »

« – Si tu veux de l’argent, t’as qu’à avoir un vrai travail.
– C’est vrai que contrairement à toi j’ai pas la chance d’avoir trois pensions alimentaires »

« – Pourquoi à presque 30 tu n’as toujours pas de mec?
– Pourquoi à presque 40 t’es déjà grand mère? »

Le cousin relou:

Vous avez toujours un cousin relou qui, pour une raison inconnue, vous a pris comme tête de turc. Aucune pitié ne doit être démontrée envers cette personne, car à travers la catégorie « cousin » se joue une rivalité entre parents. L’honneur de votre père et mère est en jeu: donnez tout ce que vous avez, c’est Hunger Games Time:

« – Une troisième Master ? Mais pourquoi faire ?
– Mieux vaut trois que pas du tout, EINH »

« – Moi au moins je connais qui c’est Black M.
– Moi au moins je connais mon père »

NB: la prochaine ne doit être utilisée que si la personne a dépassé toutes les bornes, vous légitimant ainsi à utiliser votre botte Cyril Hanouna: outter votre cousin devant toute la famille, et particulièrement votre grand-mère homophobe. On vous l’a dit: c’est Hunger Games Time, tous les coups sont permis:

« – Pourquoi tu n’as toujours pas de copain ?
– Pourquoi tu n’as toujours pas dit à ta mère que tu avais un copain ? »

Les super gratuits:

Petit fourre-tout apocalyptique pour terminer rapidement le repas, avec les félicitations du Jury. Une fois que tout le monde se sera tiré dans les larmes et les « tu devrais mieux éduquer tes enfants, Nathalie », vous pourrez tranquillement finir la soirée avec vos parents – secrètement assez contents que le supplice soit écourté -, vos chats – les pauvres s’étaient cachés, du fait du trop grand nombre de « saloperies d’humains » au m2 -, vos frangins et la partie de Final Fantasy XV qui vous attend patiemment (cadeau bien mérité du Père-Noël). Joyeux Noël à tous.

« – Alors j’ai entendu dire que la fac ne se passaient pas très bien…
– Et moi j’ai entendu dire que ta ménopause ne se passait pas très bien »

« – Ça fait trois ans que tu essaies de passer ton permis de conduire !
– Et toi ça fait 35 ans que tu essaies d’apprendre à écrire. Et personne ne te dit rien, non ? »

« – T’es toujours aussi maigre.
– *petit regard amusé sur la bedaine de la personne, suivi d’un long silence* »

 » Ça suffit ton manichéisme, tous les électeurs FN ne sont pas racistes.
– Et tous tes enfants ne sont pas de Jean-Pierre »