De l’objectivité des médias

« La pensée bourgeoise dit toujours au Peuple : “Croyez-moi sur parole ; ce que je vous annonce est vrai. Tous les penseurs que je nourris ont travaillé pour vous. Vous n’êtes pas en état de repenser toutes leurs difficultés, de repasser par leurs chemins, mais vous pouvez croire les résultats de ces hommes désintéressés et purs. De ces hommes marqués d’un grand signe, ces hommes qui détiennent à l’écart des hommes du commun pour qui ils travaillent, les secrets de la vérité et de la justice.” » ( Les Chiens de Garde, Paul Nizan, extrait du livre lu à la 38e minute du documentaire Les Nouveaux Chiens de Garde).

Comme vous le savez, Causette vous l’a maintes fois répété, on nous prend pour des quiches. Qui ? Les médias. Mais ça on le savait déjà plus ou moins parce que quelqu’un nous l’a dit, le beau-frère ou la pharmacienne on ne sait plus, les médias donc, radio, télé, journaux, sites web qui se prétendent le « contre-pouvoir » sont tout sauf objectifs, puisqu’ils appartiennent aujourd’hui à des grands groupes du CAC40 qui les ont dressés, mis au pied, en échange d’un susucre, d’un subside financier qui leur permet d’engager encore quelques vrais journalistes et de prétendre à la vraie information.
Ce que la pharmacienne exagère, le documentaire Les Nouveaux Chiens de Garde le prouve. Sorti en 2012, mais pour le coup la situation étant loin de s’être améliorée il est bel et bien encore d’actualité, ce documentaire de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat, librement adapté de l’essai du même nom de Serge Halimi, qui reprend quant à lui le titre « Les Chiens de garde » de Paul Nizan qui dénonçait en 1932 ses contemporains lettrés, ces « bourgeois » s’imposant alors comme référence absolue sous couvert de neutralité intellectuelle –vous suivez je peux finir ma phrase ?, ce documentaire donc, nous explique pourquoi aujourd’hui on ne peux plus faire confiance aux grands médias, et parfois même aux petits parce que comme chacun le sait la taille ne compte pas. Pour aller un peu plus loin que les élans spontanés de votre pharmacienne, histoire de briller en soirée, voici, extrait des Nouveaux Chiens de Garde, notre Top 3 des « médias nous prennent vraiment pour des gourdes » :

Gourde de bronze : Quand en mai 2008, l’AFP annonce qu’à cause de graves « anomalies », l’autorité de sûreté nucléaire a demandé à EDF de suspendre les travaux sur le chantier de l’un des réacteurs nucléaires de Flamanville, travaux qui ont été confiés au groupe Bouygues, TF1, chaîne de Martin Bouygues, n’en touche pas un seul mot. Rappelons que nous parlons de sûreté nucléaire en France, et que le journal de TF1 est le journal le plus regardé de l’hexagone. Merci bien.

Gourde d’argent : Quand Michel Drucker, ancien et futur employé du groupe Lagardère, reçoit Jean-Pierre Elkabbach, ancien et actuel employé du groupe Lagardère, sur son canapé rouge, et qu’ensemble ils décident d’inviter… Arnaud Lagardère, leur big boss. Michel tente une petite blagounette qui passe mal dans le regard de Nono « le public ne le sait pas mais il a quotidiennement affaire au groupe Lagardère, qu’il lise un livre, une revue de télévision, qu’il écoute la radio, qu’il prenne un avion », réponse de Nono : « c’est un peu ça mais il faut pas trop le dire (…) c’est surtout une formidable aventure humaine ». Hahahaha.
Pour rappel, voici les médias détenus par le groupe Lagardère :
Lagardere

Donc si aujourd’hui vous avez fait un tour sur Doctissimo pour vos boutons bizarres entre les orteils tout en écoutant Virgin Radio, que vous avez pris des places pour le dernier one man d’Anne Roumanoff sur Billet Réduc et que vous avez foutu les enfants devant Gulli tout l’après-midi pour manger du chocolat tranquille, vous avez réalisé le combo gagnant Lagardère. Jade Foret et son coach fitness vous remercient.

Bref, notre gourde d’argent pour cette scène burlesque : Elkabbach racontant comment il est ravi le matin de voir débarquer Nono (aka le big boss de 250 000 personnes avec plein de thunes que tu penses vraiment qu’il a que ça à faire de sa matinée ?) de temps en temps dans les studios d’Europe 1 pour donner des directives et taper sur les doigts « bavarder ». Parce que Nono « est un homme simple ».

Et enfin notre gourde d’or, qui revient finalement au système tout entier, parce qu’il serait injuste de la remettre uniquement à Isabelle Giordano (qui la mériterait parfois pour d’autres raisons, mais nous nous éloignons des moutons). Votre pharmacienne vous a peut-être également raconté qu’on pouvait louer des journalistes pour des mariages et des bar mitzvahs. Les Nouveaux Chiens de Garde vous apprendront qu’on appelle cela « faire un ménage », et qu’il s’agit surtout d’animer des conventions d’entreprise. Gourde d’or donc, à Isabelle Giordano, qui à l’époque où elle présentait une émission de défense des consommateurs sur France Inter, Service Public, slogan de l’époque « La différence c’est l’indépendance, la différence c’est la vigilance » , se louait 12 000€ HT la journée pour animer des événements d’entreprise. Et que ça ne lui posait vraisemblablement pas de problème puisqu’elle a pu animer un event pour les crédits Sofinco par exemple, dont elle invitera le directeur par la suite dans son émission. Nous qui pensions que c’était les stagiaires qui envoyaient les invitations !

Bon voilà, on ne va pas vous faire un résumé du documentaire, il est définitivement à regarder si ce n’est pas déjà fait, ou à revoir pour être sûr de bien tout maîtriser. D’ailleurs il est là :

Par contre, ce que ça nous a donné envie de faire, c’est de vous lister les médias que vous pouvez consulter sans craindre de financer une retouche mammaire de Jade Foret. Les voici, vaillants pourfendeurs de la liberté de la presse :

media francais independants

Non, blague. Y en a quand même quelques-uns :
– L’Humanité
– Charlie Hebdo
– Le Canard Enchaîné
– Causette
Et puis le blog bonnesnouvelles en recense une trentaine sur le net : Agoravox, Basta et bien d’autres.

On attend vos suggestions si vous en connaissez de très bons !