Berlin en musique

Photo by Mark Solarski on Unsplash

À Berlin, la musique est omni-présente (même quand tu massacres un morceau au karaoké du Mauer Park, c’est de la musique), partout, surtout chez ton voisin qui monte le son toutes les nuits vers 2h exactement.
Il y a quelques temps, nous avions fait un liste non exhaustive des films pour appréhender la ville.
À vos casques, à vos enceintes, à votre YouTube, même si vous bossez aujourd’hui, accordez-vous un break. Que vous vous remettiez d’une folle nuit pour célébrer le printemps à venir ou que vous vouliez vous venger de votre voisin bruyant la nuit dernière, voilà ce que signifie MUSIK à Berlin (liste non exhaustive, pas la peine de hurler à l’oubli ou faire le hipster à sortir un sombre duo néo-zélandais installé à Berlin et qui fait du cloud-wave !)

•• Paul Lincke (ah mais c’est pas que le nom d’un quai ?) – Berliner Luft (1899) —
Bon là on fait dans le vieux vieux mais c’est un hymne de Berlin. Accessoirement c’est aussi une liqueur. Ben ouais. le berlinois chante mieux une fois bourré. Comme toi.

•• Marlene Dietrich – Ich hab noch einen Koffer in Berlin (1954) —
Wunderschön ist Paris ouais ok mais pour Lili Marleen, rien ne vaut Berlin ! « J’ai toujours une valise à Berlin » dans le titre. Ben ouais comme toi, celle que tu as laissée dans la cave de ton pote parce que genre tu n’avais plus de place. Tu le sais.

•• David Bowie – Heroes (1977) —
Besoin d’explications ? Bowie a tellement produit pendant ses trois années à Berlin … Heroes parle d’un couple qui s’embrasse à l’ombre d’un mur. Tu vois l’allusion ?

•• Iggy Pop – The Passenger (1977) —
La même année que son pote David, Iggy prend le S-Bahn et compose ce tube. La prochaine fois qu’un passager malodorant te dérange dans le S41, compose plutôt un tube mondial !

•• Udo Lindenberg – Sonderzug nach Pankow (1983) —
Udo c’est un peu le Johnny allemand niveau célébrité et personnalité. Aujourd’hui, il est vieux et il sort jamais sans son chapeau et ses lunettes. Ce fut le premier ouest-allemand à se produire en RDA. Si tu connais Udo, ton adaptation en Allemagne prendra quelques points !

•• Modeselektor – Berlin (2011) —
Là encore compliqué de choisir UN morceau du duo électro berlinois, super productif et quasi toujours bon depuis une dizaine d’années. Symboliquement on prend ce morceau avec la voix de Miss Platnum, autre célébrité du coin.

•• Paul Kalkbrenner – Azure (2008) —
Ouais bon difficile de ne pas évoquer Paulo et Berlin Calling. On l’a trop entendu c’est évident mais il a écrit une page musicale de sa ville. Son frère aussi d’ailleurs, enfin un paragraphe dans la page.

•• Peter Fox – Haus am See (2008) —
Tout allemand rêve d’une maison sur un lac comme achèvement ultime dans la vie. Tout allemand a un disque de Peter Fox quelque part. Qu’il écoutera vieux au bord de son lac.

•• Seeed – Dickes B (2001) —
L’ex groupe de Peter Fox, du ragga made in Berlin. Incontournable pour toute soirée avec des allemands ! Faites genre vous connaissez ! Et ne parlez pas de Corneille quand on vous parlera de Cid (LOL pardon).

•• Ellen Allien – Stadtkind (2001) —
La belle Ellen, égérie de la nuit berlinoise depuis plus de dix ans. Une fille de Berlin, une vraie.

•• Moderat – A New error (2009) —
Modesektor + Apparat = Moderat. La crème de la crème. Un titre qui figure dans un film à voir : « Le temps des rêves ».

•• Nina Hagen – Born in Xixax (1978) —
La mère du punk, 40 ans de carrière. Voilà, Berlin c’est elle.

•• Die Ärzte – Schrei nach Liebe (1993) —
Tu as forcément vu des gens avec un t-shirt de ce groupe et des slogans que tu comprends pas. Tu as forcément entendu un morceau d’eux en te demandant « mais c’est quoi ce truc chelou ? » alors que tout le monde hurle et saute. C’est un groupe adulé à Berlin. Fais genre tu connais la prochaine fois.

•• Stereo Total – Liebe zu dritt (2001) —
Un duo psyché-pop franco-allemand génial, composé de Françoise Cactus et Brezel Göring. Thème préféré : le sexe. Grande chance de les croiser à Kreuzberg.

•• Wir sind Helden – Nur ein Wort (2005) —
Un tube que tu entends là aussi dans toutes les soirées avec tes potes allemands. Maintenant tu sais.

•• Sido – Augen auf (2008) —
Berlin a une scène hip hop importante. Sido et Bushido (titre « Echte Berliner ») en sont les leaders les plus connus. Sinon les ados allemands écoutent Maître Gims… Dur.

Cadeau pour finir : Reinhard Mey – Au-dessus des nuages
C’est un peu le Hugues Aufray berlinois, et là il chante en français rien que pour toi !

Qui sera le ou la premièr·e à réclamer Rammstein ?!

Bonne écoute !