Mood#7 : La métaphore de l’avion

Photo by Mario Azzi on Unsplash

Imaginez une femme, on va dire il y a trois siècles, tranquille dans son petit jardin du nord du Brandebourg, genre tout va bien je kiffe ma vie, mais qui, quand même, en a un peu marre de manger toujours les mêmes légumes. Pommes de terre, asperges, potiron, ça va un temps mais bon… elle a épuisé les recettes Marmiton.

Une autre femme (oui j’ai le choix alors j’ai décidé qu’il n’y aurait que des femmes dans cette histoire, et puis c’est ma métaphore donc je ne vois pas pourquoi je me justifie), débarque du futur et lui parle d’une contrée fantastique là-bas, où il y a des fruits et des légumes comme elle n’en a jamais vus. Un endroit où il fait beau tout le temps, il pleut un peu mais juste ce qu’il faut, pas de moustique, pas de méchants seigneurs, une société matriarcale avec des trucs qu’on appelle des fraises et des machins qu’on appelle des mangues.

Question à 6 millions Jeanne-Pierre, madame, souhaiteriez-vous y aller ? Ben oui, ma foi ! C’est à combien de jours de marche ? Je pose mes RTT.

Alors, pour y aller je vous propose de prendre cet engin que j’ai ramené avec moi du tur-fu, ça s’appelle un Airbus A358, le concept c’est que vous montez dedans, on vous fait grimper à plusieurs centaines de kilomètres tout en haut, vous ne regardez pas en bas hein, concrètement, et puis si tout se passe bien vous arrivez là-bas pour l’apéro. On y va ?

Bah non. Cette dame a peur de monter dans cet engin colossal qui veut la faire monter non pas au septième mais au trente-sixième ciel, et on la comprend.

Cette dame, c’est moi. Toute seule et franchement satisfaite de sa vie, qui est en train de se taper X., le fermier d’à-côté, avec qui ça se passe bien mais on n’a pas prévu de faire récolte commune tout de suite. L’île avec les mojitos fraise, c’est mon futur avec X. (les beaux enfants blonds trilingues, le papa féministe qui fait moit/moit sur le congé parental tout ça tout ça), et l’avion, bah c’est le passage entre les deux.

La peur de mourir de cette dame ? La mienne, à l’idée de faire de la place à X. dans ma vie. Vous imaginez toutes les questions que va poser cette dame à la dame du turfu ? Mais votre avion il est en quoi, et comment ça se fait et que ça tombe pas, et c’est quoi la marque des chaussures de l’hôtesse de l’air elles ont l’air sympa etc etc. Moi ça fait trois mois que j’harcèle tout mon entourage : non mais en soi, pourquoi le couple ? Qu’est-ce que ça t’apporte ? Cite-moi une seule chose qu’il/elle t’apporte que ton/ta meilleure pote ne pourrait pas faire ?

Juju, qui est en train de lire sur mon épaule : « Elle est mignonne ta métaphore meuf, mais je crois qu’il y a un truc que t’as pas envisagé. L’avion… Je veux pas te faire peur mais… Concrètement t’es déjà dedans. »