France Info – « La lente agonie des « Guignols de l’info » »

Et voilà, c’est fait. Oh, c’est pas tant qu’on ne s’y attendait pas. Après tout, la mort cérébrale des Guignols de l’Info était convenue depuis la reprise en main de Canal+ par Bolloré. Mais quand même : l’annonce de la fin, ça fait toujours quelque chose. Et en même temps, c’est pas plus mal. S’infliger Les Guignols post Vincent-La-Malice, c’était comme observer le dépérissement de votre meilleure amie d’école – celle qui a fait votre éducation politique – en phase terminale de cancer, maintenue en vie par un beau-père sadique pour qui tuer l’image était nécessaire avant de définitivement en finir. Mais tout de même : se dire que les mômes d’aujourd’hui ne connaîtront pas les “à l’insu de mon plein gré”, “facho men”, “et pis c’est tout”, super menteur, “Taaaatatatata !! Chimabanda !!”, “pays de merde”, les Sylvestre et la World Company, De Villepin la griffe de l’homme, “mes santiags dans tes couilles”, « ispice di counnasse », “j’vous dis pas le prix, c’est indécent”, Thug Obama, le promeneur du Auchan, “excusez la tenue, je sors de la douche”, « ah que coucou », les « désolés » de Denisot, « Emploioutai », La Reine Daesh… C’est triste. C’en est même moche, parce que c’est bien aujourd’hui qu’on aurait vraiment besoin d’eux. Finis, les dimanches après-midi rivés sur l’écran à vous bidonner devant Sarko sous Lexomile. Pardonnez la petite larmiche : nous, Les Guignols, ils avaient quand même fait germer et grandir notre humour et esprit critique – deux éléments de fait biaisés à gauche, certes ; mais ça vaut toujours mieux que de penser que les Wauquiez et consorts sont des gens décents. Alors voilà, on y est : vous pouvez quitter cette chambre d’hôpital qui de toute façon empestait la pourriture, définitivement éteindre votre écran et reprendre une activité normale. En sortant, penchez-vous sur le lit d’à côté et profitez-en pour débrancher Canal+ ; histoire de mettre fin à ses souffrances, et aux nôtres. Article à lire ici.

France Info, 02/06/2018