Usbek & Rica – « Dans mon exil, la chose la plus importante était mon smartphone »

« La seconde édition du sommet mondial de Techfugees, une start-up sociale qui « réfléchit à des solutions globales d’aide et d’intégration des réfugiés grâce à la technologie », se tient les 25 et 26 octobre à Station F, à Paris. Sa fondatrice Joséphine Goube évoque l’action de son entreprise, tandis que Rania Mustafa Ali, réfugiée syrienne de 23 ans, dorénavant journaliste en Autriche, nous apporte un autre éclairage sur le sujet. Et insiste sur l’importance de la technologie dans les problématiques migratoires. » À lire ici.

Eva-Marie Debas, 25/10/2018