Télérama – « Roya fin octobre »

Capture écran du film Roya, fin octobre

Les migrants ça vous intéresse mais vous n’avez pas beaucoup de temps. ÇA TOMBE BIEN. Ce documentaire ne fait que 25 minutes ! Autre atout majeur : il a été tourné par trois jeunes cinéastes de 26 à 28 ans (pourquoi c’est un atout ? Bah déjà c’est chouette de laisser de jeunes artistes s’exprimer). Sans commentaire ni musique, Roya, fin octobre juxtapose paysages, paroles de migrants et de militants associatifs, scènes quotidiennes de l’entraide. « Les médias diffusent généralement ces images avec des chiffres, des lignes sur des cartes, des explications, explique Loeiz Perreux, l’un des auteurs. Nous avons voulu laisser la place aux rencontres avec les gens, leurs histoires, et le paysage de cette vallée qui représente une frontière géographique entre deux pays, et une frontière dans la vie de ceux qui arrivent, avec derrière eux un passé traumatisant, et devant eux un avenir incertain ».