Obsession malsaine – Fenty Beauty

Et voilà, ce qui devait arriver arriva. Après des centaines d’écrits à maintenir notre ligne de pseudo geekette au dessus des velléités plébéiennes, la vile vérité de notre nature à ovaires éclate finalement au grand jour: voici notre premier post maquillage. « Enfin un vrai article de gonzesse » dirait Dédé, notre 56ème personnalité.

Blague vaseuse à part, il est vrai que nous évitons généralement de faire étalage du nombre astronomique de points comptabilisés sur notre carte fidélité Sephora (nombre d’autant plus effarant que nous n’utilisons pas le 10ème des produits achetés). Mais il est de ces événements qui ne se boudent pas. Cela vous a peut-être échappé, vous qui refusez d’étouffer votre mauvaise conscience quant à l’état du monde en cédant à des accès de superficialité consumériste, mais l’entre-soi malsain qu’est l’univers du cosmétique s’est vu gentiment ébranlé vendredi dernier: Robyn Rihanna Fenty, First Of Her Name, Queen Of Fucking Everything, Breaker Of Fashion, Mother of Awards & Pumas a décidé, entre deux rencontres présidentielles, de s’attaquer à la lucrative industrie du maquillage via sa marque Fenty Beauty.

 

« C’est pas ta « beauté intérieure » qui va t’offrir des verres gratis » – Ma Maman

Crevons l’abcès en commençant par une vérité générale: le maquillage, c’est globalement de la merde. Loin de nous ici l’idée de faire nôtres ces rhétoriques montant les femmes les unes contres les autres (les naturelles contre les maquillées) ou de nous vautrer dans le « make-up shaming« ; cette affirmation s’adosse à des années d’expérience.

D’abord, le maquillage est un des nombreux chancres de tyrannie sociétale poussant les femmes à se fondre dans une coûteuse et très normée idée de la beauté. Le cosmétique est une des industries les plus cyniques qu’il soit, faisant son blé sur la misère humaine en se marketant via des valeurs antithétiques à ses propres mécaniques (cosmopolitisme, acceptation de soi, naturel). Le cercle est vicieux et bien huilé: aux USA par exemple, les plus grandes consommatrices de maquillage font partie de la communauté noire, considérée comme la plus éloignée de standards de beauté « eurocentrés ». Blague ultime, la splendeur selon l’industrie du maquillage n’ayant cure de la diversité : si vous êtes basanée et à la recherche d’un fond de teint, le choix restreint vous obligera à taper dans les marques haut de gamme; et oui mesdames, différer de la norme coûte cher. Ainsi, le clivage engendré par le maquillage est également économique: si vous cherchez de la qualité en vous évitant un cancer de la peau à 40 ans – lire la composition des produits de beauté suffit généralement à donner la nausée -, vous avez intérêt à avoir le porte-monnaie bien fourni. Et, cerise sur le gâteau, des lapins sont torturés « parce que vous le valez bien ».

Le maquillage, c’est comme les vêtements; vous savez très bien que c’est mal, mais vous ne pouvez ignorer le sentiment de satisfaction engendré par cette petite robe noire sexy ou par ce rouge à lèvres qui en a fait chavirer plus d’un(e). Cela ne vous catégorise par comme mauvaise personne : juste un humain faisant tout pour que son état de décrépitude intérieur ne se voit pas trop à l’extérieur. Admettons cette réalité et passons à Fenty Beauty.

Mom 🙌🏾 #FENTYBEAUTY FOR ALL Regram: @catquinn

A post shared by FENTY BEAUTY BY RIHANNA (@fentybeauty) on

 

« Shine Bright Like A Diamond » – littéralement –

Selon les mots de la patronne elle-même: « Fenty Beauty a été créé pour tous: pour les femmes de toutes les couleurs, personnalités, attitudes, cultures et ethnies. Je voulais que tout le monde se sente inclus. Voilà la vraie raison pour laquelle j’ai créé cette ligne ».  Sans surprise la « gamme pour tous » était attendue avec beaucoup d’excitation, aussi bien parmi les fashionistas que ces anonymes cherchant juste des produits en accord avec leur couleur de peau. Listons ici les raisons pour lesquelles, si vous avez « de l’argent à dépenser dans ce genre de futilité » comme dirait mon papa, Fenty Beauty apparaît comme un investissement gagnant:

1) Parce que Riri semble la seule à avoir compris le mot « diversité »:

Que cela vous plaise ou non, Rihanna fait preuve d’une infaillible constance dans la représentation de la diversité; et au contraire de nombreux de ses homologues, son combat ne se matérialise pas en de vaines paroles, mais dans un ensemble d’actions dont le maquillage n’est que le dernier exemple en date. En réponse à une industrie fondamentalement raciste se servant de la diversité comme d’un argument marketing (coucou L’Oréal ou Sephora France), Rihanna via Fenty Beauty balance 40 nuances de fond de teint – même chez MAC, ça a dû trembler dans les chaumières -, précise que la démarche est « especially for my brown sisters… Been left out too many times in the make up world« , et choisit une armada de représentantes dignes d’une pub Benetton. Finie la discrimination: nous allons à présent toutes pouvoir nous ruiner en maquillage. Chouette !

2) Parce que c’est pas cher**:

En parlant de se ruiner, fait étonnant qui pourrait ne pas perdurer: la gamme est étrangement accessible. Un fond de teint « ethnique » à 30 € ? Une rareté. Mes bien chères sœurs colorées, vous pourrez à présent déambuler dans les allées de Sephora, un majeur superbement levé à l’encontre des produits hors de prix de Dior, Nars et autre Black Up. Bonus non négligeable: avec 40 nuances de fond de teint, le temps où il vous fallait un doctorat en chimie pour réaliser ces savants mélanges d’au moins 3 teintes différentes pour approcher péniblement votre couleur est révolu. Sur le reste des produits, le gloss est à 17 €, tandis que la sainte trinité « Match Stix » enlumineur/contour/anti-cerne plafonne à 52 balles (environ 25 € par produit). Les enlumineurs « Killawat » sont un peu plus chers; il serait néanmoins dommage de vous en priver, au vu de leur qualité et de l’absence générale de cette gamme sur l’Hexagone. En somme, même après vous être complètement lâché, il devrait vous rester assez pour finir le mois sans friser la famine.

** »Pas cher » prend pour référentiel les prix moyens appliqués par l’univers du cosmétique. Nous sommes conscientes que dans le monde réel, nous n’avons pas tous 30 balles à foutre dans un fond de teint #BeenThereDoneThat.

3) Parce que la qualité est là:

Pour cette partie nous laisserons la parole à Katia, notre alter ego au passé trouble de « MAC worshiper », habituée du VIP Room et ex vendeuse chez Abercombrie:

« Salut les loulous !! L’autre crasseuse me laisse enfin m’exprimer, ça fait du bien haha. Vous imaginez bien que lorsque j’ai eu vent de la sortie imminente de Fenty Beauty, j’ai campé devant Sephora pour m’assurer d’être la première servie. Et je peux vous dire que je ne suis pas déçue : après m’être enquillé une centaine de tutoriels, avoir discuté 1h30 avec des maquilleuses et avoir moi-même utilisé les produits, et bien je suis blu-ffée ! Même cette feignasse de Juju a réussi à rendre sa frimousse potable en moins de 6 minutes – un exploit, croyez-moi -: une mini application de ProFilt’r Primer, quatre gouttes de PoFilt’r 330, un petit coup de Match Stix (Mocca pour les joues, Bamboo pour les cernes et Trippin pour la bonne mine), la touche finale avec Gloss Bomb… BOOM. C’est super frais, ça peut rester discret  comme ça peut vous faire entrer au Ritter-Butzke. En gros, c’est, comment dire… C’est vraiment votre meilleure version de vous-mêmes haha !! Bon, c’est un peu abstrait de vous les présenter à l’écrit: je vais donc laisser la parole à Chloé Cori, une meuf dont j’adoooore les vidéos ».

4) Parce que même les noms des produits transpirent le cool:

Trophy Wife, Yach Life, Trippin, Killawat, Unicorn, Confetti, Chili Mango, Metal Moon, Hustla Baby, Moscow Mule, Ridiiic, Mean Money… On croirait entendre le pseudonyme des héroïnes de Death Proof 2, une suite apocalyptique inspirée de l’esthétique d’Akira et tournée par un Quentin Tarantino sous amphèt’.

CHILI MANGO. TROPHY WIFE. YACHT LIFE. CONFETTI. 9.8.17 @fentybeauty #shadenames

A post shared by badgalriri (@badgalriri) on

5) Parce que Rihanna a pensé à toi, petite pas douée qui ressemble à un clown à chaque fois qu’elle s’approche d’une palette de maquillage:

En plus d’être beau, de présenter le mot de la boss sous chaque produit et d’avoir eu l’intelligence d’apposer de vrais modèles pour déterminer sa couleur de fond de teint ou de blush, le site Fenty Beauty contient également un ensemble de petits tutoriels vous expliquant comment obtenir la « Fenty Face ». Du maquillage minute parfait pour les lève-tard à la session intensive pour les professionnels du contouring, il y en a pour tous les goûts. De la beauté en 3 minutes.

6) Parce que ce n’est pas testé sur des animaux:

Parce que Rihanna n’est pas une imbécile accumulant les belles paroles sans que ni les actes ni les neurones ne suivent, Fenty Beauty fait partie du club restreint des marques « Cruelty Free« . Et cela nous fait énormément plaisir; parce que nous détruire la peau OK, mais pas la peine que de pauvres bêtes qui n’ont rient demandé à personne en pâtissent.

😍😍😍 #fentybeauty

A post shared by @sexlikefenty on

 

Conclusion : « Lemme bend the knee RIGHT NOW » – Jon Snow

Après avoir tué le game du R’n’B et de la mode, Riri est en train de plier celui du cosmétique. Récapitulons: 1) Fenty Beauty propose des produits qui conviennent à la majorité des carnations 2) La marque vous permet de faire la nique aux mastodontes de l’industrie 3) Les produits Fenty Beauty sont abordables 4) Pas de bébés phoques tués pour assouvir vos pulsions consuméristes 5) Au doigt mouillé, il y a 1 chance sur 5 que votre argent soit utilisé par la fondation humanitaire Clara Lionel Foundation 6) Instant Oprah Winfrey personnel: étant une demoiselle peu sociable, je règle ma vie de façon à subir le stricte minimum d’interactions humaines. Qui aurait cru qu’en cette matinée de vendredi, je me retrouverais entourée de 5 inconnues, à partager leur joie de trouver enfin une gamme qui convienne à notre peau, à nous sentir visibles, considérées et inclues, à nous maquiller les unes les autres sous l’œil surexcité de la vendeuse Sephora, à nous conseiller et à nous émerveiller de notre beauté mutuelle; comme si, selon le bon mot d’une youtubeuse, « Rihanna avait béni notre visage avec son visage ». A quoi bon alors investir dans une autre marque de maquillage ?

Robyn Rihanna Fenty, nous t’aimons et nous t’embrassons très fort; on peut, on porte Gloss Bomb.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *