Avignon OFF : Léopoldine HH

Capture écran Youtube

Cet été, Jule a été missionnée par Café Babel pour couvrir le Festival off d’Avignon. En parallèle de ses articles thématiques pour le magazine, retrouvez ici, chaque jour, les critiques des spectacles qu’elle est allée voir.

 

Léopoldine HH aka vous reprendrez bien un bretzel

 

Il y a les pièces qu’on choisit à cause de l’auteur·e – qu’on adore – du comédien ou de la comédienne – qu’on connaît (ou qu’on aimerait beaucoup connaître…) – du théâtre – en qui on a toute confiance – et puis il y a ces pièces auxquelles on n’aurait pas du tout pensé aller. Celles qui vous tombent dessus (littéralement, magie du tractage) ou celles que votre compagnon du jour a repéré et tient absoooolument à aller voir.

Celles-là sont les meilleures.

Léopoldine et ses 2 acolytes tout en strass ont donc tracté mon ami B. rue des Teinturiers et c’est lui qui m’a suggéré d’aller voir leur spectacle après le déjeuner. « C’est musical, c’est loufoque, ça a l’air vachement bien. » Autant vous dire que mon niveau de scepticisme était au max.

Le spectacle commence bien (comme tout spectacle au programme d’une salle climatisée), Léopoldine témoigne d’une très belle présence scénique, la première chanson est drôle – une histoire de grosse crevette – les décors et costumes sont cohérents, pas de fausse note (vous l’avez ?), bref ça tient la route.

 

Et puis boum, tout s’accélère. La voix, douce et forte, délicate et profonde de « la chanteuse » comme elle s’appelle elle-même, nous prend immédiatement en otage. Le crescendo est délicieusement brutal. Les mélodies, tout en simplicité, accompagnent parfaitement la poésie des textes, le jeu d’acteur des deux musiciens (discrets mais hilarants) est très bien maîtrisé.

Vous me trouverez page 7

Les textes, parlons-en, c’est bien là l’originalité du spectacle. Léopoldine Hummel, de son vrai nom, a eu la brillante idée de mettre en musique les textes de ses livres de chevet. Pourquoi raconter sa vie quand des auteur·es particulièrement doué·es le font à votre place ? « Vous me trouverez page 7 ».

Spectacle musical et littéraire, il n’en fallait pas plus pour nous plaire. On sort de l’arrache-coeur avec une furieuse envie de retrouver Léopoldine sur scène (retrouvez toutes les dates ici), et de courir en librairie. Alerte coup de coeur !

Léopoldine HH : Du 6 au 29 juillet à 15h00 au Théâtre de l’Arrache-Coeur. Relâches les 10, 11, 18 et 25 juillet.