Konbini – «  »Agressions sexuelles » à Francfort par des réfugiés : les informations étaient fausses »

L’Europe n’est pas non plus à l’abri des fake news – mais des deux côtés de l’Atlantique, c’est bizarrement toujours le même bord politique qui les propage -: « le 6 février 2017, le journal allemand Bild titrait : « 37 jours après le Nouvel An, les victimes brisent le silence – agressions sexuelles de masse rue Freßgass. » Ayant incriminé plusieurs réfugiés à tort, le tabloïd allemand présente ses excuses ». Certes, il ne faut pas en attendre beaucoup de cette « presse » à scandale. Mais diffuser de fausses informations n’est jamais acceptable de la part d’un média journalistique quelque qu’il soit. A bon entendeur.

Astrid Von Laer, 15/02/2017