Huffpost – « Au CES 2019, un sextoy féminin relance le débat sur le sexisme dans la tech »

Grand moment de gêne au CES. Bon, la grande messe de la tech s’est déjà maintes fois illustrée par son sexisme ras des pâquerettes, l’absence totale de femmes sur ses panels rappelant par exemple que le numérique est un domaine pour les hommes, par les hommes et avec les hommes (que la majorité de la population se retrouve donc illettrée dans le secteur du futur n’est a priori pas un problème). Dernière pépite en date : après avoir accordé par mégarde un prix à un vibromasseur, le CTA (entité organisant le CES) s’est empressé de retirer sa récompense à l’innovation, motivant sa décision par un un beau « immorale, obscène, indécente, profane et pas en accord avec l’image du CTA ». Dommage : le CES n’a jamais eu aucun problème de morale pour exposer des poupées robots sexuelles – ces dernières étant même mieux représenter que la gente féminine humaine -. Double standard ? On vous le re-dit : la tech, c’est un truc de mecs. À lire ici.

Bonus : et si vous vouliez vous offrir le bijou, c’est par là.

Marine Le Breton, 09/01/2019