Dazed – « Looking at Akira as a guide to surviving fascism »

Nous n’allons pas vous mentir: nous ne sommes que très peu d’accord avec cet article; c’est presque à croire que nous n’avons pas vu le même film. A notre sens, Akira, loin d’être un « guide pour survivre au fascisme », est un manifeste rédigé afin que vous compreniez bien, vous qui aviez encore un peu de candeur, que le monde est un endroit abominable où aucun espoir n’est permis. Mais comme il est fort agréable de lire une interprétation de  ce chef d’œuvre totalement différente de la nôtre (l’analyse faite par Laurie Chen présente une logique semblable à celle déployée par Baudelaire dans « Les Fleurs du Mal » – la beauté naissant de l’horreur -), nous vous le diffusons avec grand plaisir. A croire que même dans l’une des œuvres les plus sombres et déprimantes qui nous ait été donnée d’apprécier, tout n’est pas perdu. Faites vous votre avis ici.

Laurie Chen, 06/02/2017