Cheek – « ELLES DÉMONTENT LES CLICHÉS MISOGYNES SUR SNAPCHAT »

Facebook Anna & Laura

En allant à une projection de courts-métrages sur les violences faites aux femmes, on ne s’attendait pas à se marrer. C’est pourtant par le rire qu’Anna Apter, 28 ans, et Laura Felpin, 26 ans, ont séduit le jury de l’association No Gynophobie, qui leur a décerné le prix du meilleur court-métrage. Elles ont été les premières surprises de ce succès et en guise de discours, elles se sont pris dans les bras parce qu’il n’y avait “pas d’autre équipe technique à remercier”. Et pour cause, ce court-métrage, elles l’ont fait toutes seules, avec leurs téléphones, leurs blagues et leur féminisme sous le bras.

Le prix leur sera remis demain au Festival de Cannes, par Lisa Azuelos, la fondatrice de l’association. La réalisatrice s’est engagée contre les violences faites aux femmes, en prenant le parti de les réunir en un seul et même mot, gynophobie, qui signifie littéralement “l’aversion pour les femmes”. C’est sur ce thème qu’elle a lancé un concours de courts-métrages le 8 mars dernier.

C’est un challenge d’essayer de faire rire sur un sujet pareil, mais c’est aussi un super moyen de faire bouger les consciences.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le film des deux gagnantes sort clairement du lot parmi les dix finalistes. L’écrasante majorité des réalisatrices et réalisateurs a choisi de montrer la violence du quotidien de femmes battues, violées, harcelées.

Malgré de très beaux résultats comme La Chambre rouge de Dalila Hamdad et Les Amants maudits de Clémence Plaquet, ces images donnent plus envie de détourner le regard que d’agir.

C’est ce qu’ont compris les deux amies, qui se sont rencontrées il y a un an à peine en fréquentant la même école de théâtre : “Ce qui nous a réunies, c’est qu’on adore se marrer. Alors on a décidé de se marrer sur ce sujet-là aussi”, raconte Laura Felpin. Rencontre avec deux jeunes femmes qu’on va suivre de près.

Lire l’interview sur Cheek Magazine