Café Babel – Interview Le Gorafi

Depuis la présidentielle de 2012, Le Gorafi déroule ses articles parodiques pour le plus grand bonheur de 3 millions de lecteurs réguliers. Repris par les médias tradis et cité par certains politiques, on parle désormais de « gorafisation » de la France pour illustrer son influence sur la politique. Sérieusement ? Interview vérité.

cafébabel : On assiste ces dernières années à une multiplication des sites d’information parodiques. Comment expliquez-vous ce succès ?

Sébastien Liébus (co-fondateur) : On vit une époque assez absurde. Les gens ont besoin de trouver une source d’information alternative, une autre fenêtre sur le monde qui les entoure. Ça fonctionne, nous avons près de trois millions de visiteurs par mois aujourd’hui.

cafébabel : Quels sujets plaisent le plus ?

Sébastien Liébus : Il est difficile de savoir à l’avance si un article va fonctionner, les gens sont assez versatiles là-dessus. En ce moment, on traite beaucoup de l’actualité politique, étant donné que l’on se rapproche des élections présidentielles. Nous avons exactement la même approche que celle de n’importe quel autre média finalement.

cafébabel : Est-il difficile de faire concurrence à la réalité, quand la classe politique se prête d’elle-même à la caricature ?

Sébastien Liébus : C’est un vrai challenge, cela nous oblige à nous renouveler constamment. Trump, par exemple, est très difficile à caricaturer parce qu’il est toujours dans l’outrance. La difficulté, c’est de rechercher la subtilité sans tomber dans la lourdeur. L’effet recherché de la satire peut être triste ou comique.

cafébabel : Comment est né Le Gorafi ?

La suite de l’interview sur le site de Café Babel